Les acteurs de développement des pays africains renforcent leurs capacités à Lomé sur l’intégration des ODD dans les documents de planification locale

Un atelier régional de formation sur la démarche et les outils d’intégration des Objectifs de développement durable (ODD) dans les documents de planification locale s’est tenu du 11 au 13 octobre 2017 à Lomé. C’est une initiative de l’Organisation International de la Francophonie (OIF), qui s’inscrit dans le cadre du Projet francophone d’appui au développement local, Phase II (Profadel/OIF). Cet atelier placé sous le thème « Orienter la planification locale vers la durabilité se tient en prélude aux activités de la 34ème Conférence ministérielle de la Francophonie prévue les 25 et 26 novembre à Lomé. L’objectif est de recueillir les points de vue critiques de ces acteurs  de développement sur la démarche et les outils développés par l’OIF sur le sujet en vue de les harmoniser et de doter lesdits acteurs de compétences nécessaires pour accompagner les collectivités locales à intégrer les ODD dans leur plan de développement.

Les outils d’intégration mis à la disposition des délégués

Les travaux de cette rencontre ont réuni une quarantaine d’experts venus de 5 pays d’Afrique notamment le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Sénégal et le Togo. Au cours des trois jours de travaux, les participants composés entre autres des représentants des structures techniques publiques de l’administration en charge de la planification, du développement local et de la décentralisation, des ONG et des bureaux d’étude, se sont familiarisés avec la Grille de priorisation des cibles des ODD, un outil d’Analyse systémique de la durabilité (ASD), développé par l’OIF et ses partenaires. Il était également question des conditions d’organisation et d’animation d’un atelier de priorisation des cibles des ODD à l’échelle locale et des étapes clés de bonification de la démarche d’élaboration d’un plan de développement local conventionnel afin de l’orienter vers la durabilité.
Les différentes communications ont été axées sur les étapes clés du processus d’élaboration d’un plan de développement local dont la mobilisation des parties prenantes, le diagnostic, la définition des orientations stratégiques et la capitalisation. Ils seront spécifiquement consacrés à des communications sur « Des OMD aux ODD : articulations et innovations ; les enjeux des ODD au niveau local : quels rôles des acteurs locaux » et des présentations d’outils de prise en compte de la durabilité dans la planification, ainsi que de la grille de priorisation des cibles des ODD.

Point sur les différentes allocutions

Une occasion pour le Secrétaire Général du Ministère de la Planification du Développement, Etsri Homévor, de se réjouir de la tenue de ces assises qui témoignent du rôle que joue l’OIF dans le développement harmonieux, équilibré et durable de ses pays membres. « L’ouverture officielle du présent atelier régional de formation en vue de partager avec les acteurs du développement local, les premiers résultats de cette démarche et mettre à leur disposition les outils nécessaires pour une planification locale orientée sur les ODD, nous offre l’opportunité, tout en me réjouissant de cette initiative, de renouveler nos félicitations à tous les acteurs de développement pour les efforts entrepris depuis l’adoption des ODD,  pour leur appropriation et leur intégration progressive dans les instruments nationaux de planification du développement » a-t-il laissé entendre. Pour lui, le gouvernement, avant l’adoption du Programme de développement à l’horizon 2030,  avait adopté avec l’appui des partenaires au développement, une attitude proactive en prenant des mesures en vue de permettre aux différentes parties prenantes au développement de se familiariser avec les concepts et paradigme véhiculés par ces nouvelles thématiques émergentes. « Dans ce cadre, et avec l’appui de l’OIF, plusieurs ateliers de formation ont été organisés sur la grille d’analyse du développement durable, la grille des compétences, la fiche de gouvernance, l’atlas des ODD, les achats publics durables et particulièrement sur la priorisation des cibles des ODD qui a été faite aussi bien au niveau central et dans les cinq régions du pays. »
Le Directeur du Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’OIF, Eric Adja, a, de son côté, mis en exergue l’importance de traduire à l’échelle des communautés un programme de développement qui, par essence, est global. Il a expliqué qu’en vue de répondre à ce défi, l’OIF a lancé dès 2015, bien avant l’adoption officielle de l’Agenda 2030, son programme “Intégration des ODD”, dont la composante locale est le projet francophone d’appui au développement local pour accompagner l’intégration et la mise en œuvre des ODD dans les politiques et stratégies régionales, nationales et locales.

Leave a Comment